Valérie Fourneyron, nouvelle ministre des Sports

Valérie Fourneyron n’est pas la première femme à devenir ministre des Sports, loin de là… C’est Edwige Avice qui fut la pionnière à ce poste en 1981. Ont ensuite endossé cette responsabilité : Frédérique Bredin (1991-1993), Michèle Alliot-Marie (1993-1995), Marie-George Buffet (1997-2002), Roselyne Bachelot-Narquin (2007-2010) avec notamment Rama Yade comme Secrétaire d’Etat aux Sports (2009-2010) et enfin Chantal Jouanno (2010-2011).

Mais le poste de ministre des Sports, c’est un peu l’arbre qui cache la forêt. Le dernier rapport sur la féminisation du sport établi par les services de l’Etat en 2009 montrent que les femmes restent en effet très minoritaires dans les postes de direction du ministère des Sports. Espérons donc que la parité sera de mise au sein du cabinet de Valérie Fourneyron et que la place des femmes dans le sport sera l’une de ses priorités.En attendant d’entendre ses premières mesures et de voir ses premières actions, voici une petite revue de presse pour en apprendre un peu plus sur la maire de Rouen…

Vous trouverez une petite biographie sur le site du Monde : on y apprend que Valérie Fourneyron est médecin du sport et mère de quatre enfants. Agée de 52 ans, elle a été médecin de l’équipe de France de volley-ball et de l’équipe Elite de hockey sur glace de Rouen plusieurs fois championne de France. C’est elle qui a monté au sein de la cellule de campagne du candidat la liste des 100 athlètes de haut niveau qui ont soutenu le futur président de la République avant le premier tour de l’élection. Pour en savoir un peu plus sur son investissement dans le sport, direction le site de RTL : ancienne joueuse de volley, Valérie Fourneyron est décrite comme une députée combative sur les sujets touchant au sport, et particulièrement au dopage.

En effet, comme le précise le site dédié au Grand Rouen, en 1989, elle intègre le Ministère de la Santé et des Sports, où elle est chargée de l’organisation et du suivi de la médecine sportive nationale, ainsi que de la coordination des médecins des équipes de France. Dans le cadre de ses fonctions, Valérie Fourneyron prend une large part à la rédaction de la loi de 1989 contre le dopage. Lorsqu’elle se lance en politique en 1995, Valérie Fourneyron se consacre à Rouen, ville où elle est d’abord adjointe au sport. En 1998, elle fait partie du groupe interministériel « médecine du sport et dopage » (rapport remis au gouvernement en novembre 1999), et collabore au groupe de travail chargé d’élaborer la nouvelle législation sur le dopage (loi du 23 mars 2000).

Découvrez la déclaration de Valérie Fourneyron lors de sa prise de fonction sur la page Facebook de Sportiva : elle y parle de ses engagements, souhaite bonne chance aux Lyonnaises pour la finale de la Ligue des champions et revient aussi sur la désignation de Laura Flessel comme porte-drapeau de la France pour les JO de Londres : “Je veux lui dire la fierté des Français d’être aussi bien représentés par une femme à la carrière et à la longévité  sportive exceptionnelle, à l’engagement sociétal fort”.Plus d’infos : www.valerie-fourneyron.fr

About the Author sportissima

Leave a Comment: