#blog

La mauvaise passe du tennis féminin

Le tennis féminin n’a pas enthousiasmé les foules à Roland-Garros. Bien au contaire. Il y fut plus décrié que jamais. Le problème ? Depuis plusieurs années, il n’y a pas de vraie hiérarchie chez les femmes, mais des résultats très variables. Aucune personnalité ne sort du lot. Il n’y a pas de duels au sommet comme chez les hommes. Du coup, on se perd un peu dans les noms des joueuses et dans le classement mondial… Espérons que ce n’est qu’une mauvaise période, que le tennis féminin va réussir à redorer son blason, comme à l’époque de Steffi Graff et de Monica Seles.

Plusieurs articles ont fait écho pendant Roland-Garros de ce déclin du tennis féminin. Petite sélection :

– “Sharapova en cache-misère” sur RMC Sport avec notamment les analyses des anciennes joueuses Nathalie Dechy et de Mary Pierce. La première estime que « ce n’est pas évident de suivre le tableau actuel, encore plus sur terre battue. Mais, il y a des périodes où les finales de Roland chez les mecs étaient mortelles et ennuyeuses. Ce sont des périodes un peu plus dures aujourd’hui. Ca va se renouveler. » La seconde précise : « Il manque de la personnalité sur le terrain. Je me souviens que quand j’étais sur le court, je montrais mes émotions. Ça manque un peu aujourd’hui. »

– “Au procès du tennis féminin, la parole est à la défense” sur France TV info : j’aime beaucoup la forme de ce papier qui revient sur l’égalité des primes hommes-femmes à Roland Garros, sur l’ennui suscité par les matchs ou encore sur le fameux syndrome Kournikova.

– “Jean Gachassin, l’homme qui aime le tennis féminin” sur le site de Paris Match : le président de la Fédération Française de Tennis revient, entre autres, sur la journée de la femme organisée le 7 juin dernier à Roland Garros.

– Une journée qui ne fait pas l’unanimité. Je vous invite à lire pour terminer l’article de Poils et Capitons à ce sujet. En ligne de mire, la terre battue rose, et tous les stands de soins, de manucure et autres massages proposés ce jour-là…

Crédit photos : FFT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *