Football : le port du voile autorisé par la Fifa

Le port du voile par les footballeuses a été autorisé aujourd’hui par l’Ifab, organe garant des lois du jeu, a annoncé la Fifa lors d’une conférence de presse.

Adoptée à l’unanimité, cette mesure bénéficiera d’abord d’une période d’essais. La couleur, le design et la nature même des voiles seront débattus en novembre à Glasgow lors d’une réunion de l’IFAB.

Selon les partisans de cette mesure, elle doit permettre la pratique du football par toutes les femmes. En bref, mieux vaut des femmes voilées sur les terrains de sport que pas de femmes du tout ? Je ne pense pas. Les principaux pays soutenant cette décision sont les mêmes qui bafouent les droits des femmes au quotidien, qui vivent sous le régime de la Charia, interdisent la pratique de certains sports aux femmes, organisent des Jeux 100% féminins où toute présence d’homme est interdite, etc Le sport devrait selon moi permettre aux femmes de sortir de ces carcans religieux, de laisser tout particularisme qu’il soit religieux ou politique aux vestiaires au profit d’une règle unique pour tous et pour toutes, peu importe son origine.

Car rappelons que le sport se veut depuis ses origines neutre en matière de politique et de religion. C’est là un de ses fondements. Le voile est toléré depuis le milieu des années 90 aux JO, alors même que la charte olympique interdit tout signe religieux et politique. Le voilà aujourd’hui officiellement accepté par la Fifa. Cela aura certainement des conséquences dans les autres sports, mais aussi lors des Jeux olympiques. Il y avait 14 délégations présentant des sportives voilées aux JO, combien dans quelques semaines à Londres ?

Dans les années 90, plusieurs championnes se sont battues pour pratiquer leur sport comme n’importe quelle autre athlète. Je pense notamment à Hassiba Boulmerka qui a remporté la médaille d’or du 1500 mètres pour l’Algérie aux JO de Barcelone : elle a couru en short, cheveux à l’air, et a reçu à cause de cela des menaces de mort d’intégristes religieux. J’ai l’impression que vingt ans plus tard, on va dans le sens inverse, que les droits des femmes reculent sous couvert de tolérance.

Cette décision soulève beaucoup de questions : D’un point de vue purement sportif, comment courir, faire des têtes, être performante en portant un voile, notamment en cas de fortes chaleurs ? N’est-ce pas tout simplement dangereux ?

Va-t-on maintenant accepter tous les autres signes religieux dans les stades ? Quelles conséquences pour la pratique en France, notamment lors des compétitions organisées sous l’égide de la Fifa ? Quid de l’égalité homme-femme, autre principe défendu en théorie par le sport ? Est-ce un hasard si le voile est autorisé maintenant, à l’heure où le Qatar investit massivement dans le sport, le football notamment ?

Va-t-on par la suite modifier les tenues pour permettre de couvrir intégralement le corps des sportives ? A noter que le beach volley a levé l’obligation de porter le bikini afin d’autoriser le short et le tee-shirt pour des raisons « culturelles et religieuses »… Le débat est loin d’être clos.

A lire : « Voile sur le sport » extrait du magazine Elle.
Interview sur Aufeminin.com « Foot et port du voile : « Une grave régression pour les femmes »
Je vous invite à signer la pétition de la LDIF : Justice pour les femmes aux JO.

A écouter : le sujet de Sophie Aurenche dans les journaux de RTL aujourd’hui dans lequel j’interviens.

About the Author sportissima

Leave a Comment: